24 janvier 2011

urgences...

Salle d’attente

Il pense que

Un siècle en arrière il était là

Dans la même salle

Même salle, autre vie

Et il pense

 

Salle d’attente ailleurs

Dans son séjour

Elle attend fébrilement

Le matin il est parti transis de douleur

Les poumons ?

Les reins ?

Le cœur ?

Je veux venir avec toi lui a-t-elle dit

Non mon amour je vais y aller seul

Reste là

Elle est donc restée là

Avec ses pieds pour tourner en rond

Ses yeux pour pleurer

Son maquillage pour couler

Couler

Elle aurait voulu couler

Se laisser glisser

Encore une fois

Quelque chose de beau dans sa vie

Et la vie lui ravit

Mais quand donc aura-t-elle le droit au beau ?

Quand ?

 

Allo Marie ?

Oui

Marie est toujours là

Elle calme

Dédramatise

Elle comprend son état elle l’a vécu

Attends Marine attends

Et Marine attend

Elle a un chien qui voudrait bien soulager sa vessie

Non, elle reste là rivée à son téléphone portable

Il est portable Marine

Oui mais dehors il fait tempête

Et elle n’entendrait pas bien la voix aimée si…

Il y a les messages Marine

Oui mais elle voudrait être au calme pour suivre les résultats

 

Rivée à son séjour

La vessie du chien attendra

Rivée à son séjour

Les yeux dans la tempête du lac

Aussi grande que sa tempête intérieure

Impuissante

 

Respire amour

Nous ne savons plus respirer

Garde le moral

Alors qu’elle ne respire plus

Qu’elle se perd en conjectures

Qu’elle n’est plus vraiment elle

Qu’elle n’est qu’une boule de douleur

Respire amour

 

Salle d’attente

Il pense que

Un siècle en arrière il était là

Dans la même salle

Même salle, autre vie

Et il pense

A la femme qui l’a accompagné une vie

Et que la vie lui a ravit

Dans cette même salle

 

Dans cette même salle

Il se retrouve

Avec sa vie à lui en suspend

Respire amour qu’elle lui écrit

Respire, nous ne savons plus respirer

C’est vrai que nous ne savons plus respirer pense t-il

 

Des heures plus tard

Les résultats tombent

Ils devaient bien finir par tomber

Les poumons nickel

Les urines nickel

Le sang nickel

Les reins nickel

Le cœur ?

Le cœur va bien, merci docteur

 

A-t-il seulement dit au docteur

Que la nuit d’avant nous avait réunis

 

A quelques kilomètres de là

Les résultats arrivent

Elle est hagarde sur son canapé

Le regard noir de rimmel

Elle ne sait plus ou est le nord

 

Quelqu’un sonne à la porte

Elle ouvre

 

Le petit de sa bulle une

Bonsoir mamy qu’est-ce que tu as ?

Rien mon chaton, tout va bien

Amoureux mio a passé la journée aux urgences

Ah ! et ?

Il s’est fait un tour de rein !

Posté par marine bio à 15:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur urgences...

    heu... j'ai le droit de rire aux éclats? mgrmmmmpfff... mouhahahahaha!!!!!!!
    désolée! c'etait trop fort!!!!!

    Posté par tarmine, 26 janvier 2011 à 00:25 | | Répondre
  • rire tarmine
    vas y

    Posté par elle voulait..., 26 janvier 2011 à 09:17 | | Répondre
Nouveau commentaire